Réglementation PEB

Réglementation PEB

La réglementation relative aux prestations énergétiques (PEB) définit des prescriptions dans différents domaines :

 

• Isolation thermique

1/ Niveau K : le niveau maximal de l'isolation thermique globale d'un bâtiment. Le niveau K vaut pour l'ensemble du bâtiment et est d'application pour les nouvelles constructions, les extensions, la rénovation, le démantèlement et les modifications de fonction.
2/ Valeurs U : le coefficient  de  la transmission thermique maximale des éléments de séparation comme les murs, les sols, les toits, les fenêtres et les portes.
3/ Valeurs R : la résistance thermique minimale de certains éléments de séparation comme les murs, les sols, les toits, les fenêtres et les portes.
Plus d'informations sur le niveau K sur le portail wallon de l’énergie
Plus d'informations sur les valeurs U et R sur le site de Bruxelles Environnement

 

• Prestation énergétique

Plus le niveau E est faible, moins l’habitation est énergivore. La valeur du niveau E dépend de l'isolation thermique, de la compacité de l'habitation, de l'étanchéité à l'air, de la ventilation, de l'orientation par rapport au soleil, de l'installation de chauffage, du système de production d'eau chaude et de l'installation de réfrigération. Pour les bureaux et écoles, l'installation d'éclairage est également prise en compte.
Plus d'informations sur le niveau E sur le site de Bruxelles Environnement

 

• Climat intérieur

1/ Ventilation : les exigences de débit en ce qui concerne la ventilation dépendent de la nature des travaux, de la destination et de la fonction d'un espace.
2/ Surchauffe : pour les bâtiments d'habitation, l'indicateur de surchauffe doit rester sous un seuil déterminé. Différents facteurs entrent ici en jeu, parmi lesquels l'orientation des fenêtres, leur occultation et le type de vitrage.
Plus d'informations sur la ventilation sur le portail wallon de l’énergie
Plus d'informations sur la surchauffe sur le site de Bruxelles Environnement

 

Des noeuds constructifs non conformes PEB ou « ponts thermiques » ont un impact considérable sur l'isolation thermique et la prestation énergétique d'un bâtiment. À cet égard également, des dispositions légales sont applicables depuis le 1er janvier 2011.

 

La réglementation PEB d'aujourd'hui en Wallonie et en Flandres exige une valeur d'isolation U de maximum 0,24 W/m²K pour les murs extérieurs et les toitures.